• Accueil
  • > (LES VICTOIRES) Quand les supermarchés disent « stop » aux œufs de batterie

(LES VICTOIRES) Quand les supermarchés disent « stop » aux œufs de batterie

Quand les supermarchés disent « stop » aux œufs de batterie

Élevage de poules en batteries

Effet domino ? Le marché européen de l’œuf est en pleine révolution : l’une après l’autre, les enseignes européennes de la grande distribution tournent le dos aux œufs de batterie. Après Carrefour, Intermarché, Cora et Match en Belgique, l’ensemble des supermarchés néerlandais et suisses, Rewe et Aldi en Allemagne, Marks & Spencers, Waitrose et Co-op au Royaume-Uni, le géant britannique Sainsbury’s vient d’annoncer que les œufs de poules élevées en cage quitteront ses rayons en février.

Est-ce la fin annoncée des œufs de batterie ?
Au Royaume-Uni, Sainsbury’s deviendra le 5 février prochain la plus grande chaîne de grande distribution à cesser la vente d’œufs de poules élevées en cage. Les 2,5 millions d’œufs de batterie commercialisés chaque semaine dans ses supermarchés se verront alors remplacés par des œufs de poules élevées en plein air. La part des œufs de plein air chez Sainsbury’s passera alors de 27% à 100%.Les années récentes ont vu se multiplier les engagements de la grande distribution en faveur du bien-être animal. Ces politiques témoignent du potentiel économique des productions respectueuses des animaux, et de leur représentation valorisante auprès des consommateurs. Selon Johanne Mielcarek, chargée de campagnes à la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) :
« C’est une révolution ! En France, la tendance est plus lente, mais elle progresse toutefois dans la même direction : les œufs alternatifs ont désormais franchi le cap de 40% de la valeur créée sur les linéaires. Nous sommes ravis que les consommateurs français aussi se montrent attentifs aux conditions d’élevage, et cautionnent de plus en plus celles qui garantissent un meilleur respect des animaux : élevage en plein air, Label Rouge, agriculture biologique (AB) ». En France, les œufs alternatifs devancent à présent le segment des œufs datés du jour de ponte : une croissance portée par l’envolée à deux chiffres des œufs Label Rouge et Bio. En 2007, les 16,9 M€ de chiffre d’affaires additionnel généré par les œufs bio, label Rouge et plein air en hyper et supermarchés ont constitué 94,4% de la croissance du marché.

Selon une enquête Eurobaromètre menée en France en 2006 :

- 70% des Français estiment que le niveau de bien-être des poules pondeuses en élevage est mauvais,
- 76% se disent convaincus de pouvoir améliorer le bien-être des animaux en achetant des produits garantissant de bonnes conditions d’élevage,
- 56% s’estiment prêts à payer plus cher des œufs produits dans des systèmes plus respectueux du bien-être animal.

La France est le premier producteur d’œufs en Europe avec 14 milliards d’oeufs produits par 43 millions de poules (dont 36 millions élevées en batterie), par an. 75% des 300 millions de poules élevées dans l’Union Européenne sont maintenues en batteries de cages, et vivent sur une surface grillagée de 550 cm2, soit moins de la surface d’une feuille de papier. De nombreuses études scientifiques ont montré que ces cages contreviennent gravement au bien-être des oiseaux. S’appuyant sur cette importance expertise vétérinaire, l’Union Européenne a voté leur interdiction en 1999. L’interdiction entrera en vigueur dans les 27 pays de l’Union en 2012, au terme d’un délai de 13 ans laissé aux producteurs pour adapter leurs installations.

Les œufs de batterie ont-ils encore un avenir ?

Source :http://www.notre-planete.info

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde