Les végétariens en France Groupe Prospective

Combien sont-ils ? 2 à 3 % des français seraient végétariens (1,2 à 1,8 million de personnes).

Quels types de végétarisme ? végétariens classiques = ovolactovégétariens pas de viande ni de poisson hindouistes (lactovégétariens) pas de viande ni de poisson, ni d’oeufs 4/5 adeptes de la macrobiotique = végétaliens pas de viande ni de poisson, ni d’oeufs, ni de produits à base de lait 1/5.

Qui sont-ils ? La plupart adoptent le végétarisme aux alentours de 30 ans. Ils font du sport chaque jour, fument rarement, et boivent peu d’alcool. Ils prennent régulièrement des compléments alimentaires (cocktails de minéraux et vitamines).

Sont-ils en bonne santé ? Oui, en général, car ils ont un mode de vie très équilibré et de bonnes connaissances de la diététique. Ils n’ont pas moins de maladie cardio-vasculaire que la moyenne, contrairement à ce qu’ils affirment.Le risque de carence est beaucoup plus grand, chez les femmes enceintes et les enfants en particulier, et surtout chez les végétaliens. (vitamine B12 et fer)

Leur nombre augmente-t-il ? On ne sait pas.

Leurs motivations ? Des arguments idéologiques sont avancés : défense des animaux, retour à la nature… (source Dr VERGER in Nutrinews et Que Choisir octobre 2001) Une évolution de l’attitude de la société envers les nourritures carnées

Deux logiques sont analysées par les anthropologues :

1 / Les mangeurs d’animaux : n’éprouvent pas de gêne apparente à reconnaitre l’animal dans leurs aliments. Ils aiment les tripes et les abats (langue..), ils ne répugnent pas à voir, à cuisiner, et manger des parties entières et identifiables d’animaux (tête du poulet…). Ils ont une conception claire et certaine de la supériorité humaine sur les animaux. Ils voient une discontinuité, une rupture précise et identifiée entre l’homme et l’animal.

2 / Les mangeurs de viande Ils entendent par viande, une matière comestible distincte de l’animal, et dans laquelle rien ou le moins possible, ne vient rappeler la bête vivante. Ils croient de moins en moins à une coupure claire et irréductible entre animalité et humanité. La science a fait s’écrouler l’un après l’autre les différences entre l’homme et l’animal ➱ La sensibilité des mangeurs de viande progresse dans notre société. De plus en plus de gens sont sensibles au fait que les animaux sont eux-mêmes des êtres sensibles, capables de plaisir et de souffrance. !Les étals de boucher ne présentent plus qu’exceptionnellement les têtes de veaux parées de brin de persil, ou les lapins entiers écorchés que l’on rencontrait souvent il y a quelques années. La consommation d’abats baisse constamment. !
La chair animale que nous consommons s’éloigne de plus en plus des formes reconnaissables de l’animal. Aujourd’hui, la cuisine moderne sert le poisson plus volontiers en filets qu’entier, le jambon en tranches, la volaille découpée, plutôt que reconstituée avec ses plumes comme dans les banquets du Moyen-age, et, d’une manière générale, nous supportons mal la présence de signes ou de caractères qui nous rappellent l’animal (yeux, pattes, etc…) ? Le mangeur moderne est quelque peu désorienté et s’interroge de plus en plus sur la signification et la légitimité de consommer la chair d’animaux. Remarque : cette analyse a des applications directes sur la façon de communiquer avec les consommateurs : chaque fois que l’on montre l’animal, on s’adresse aux « mangeurs d’animaux ». Chaque fois que l’on met en avant le produit, on s’adresse aux « mangeurs de viande ». (D’après Claude Fishler, l’Homnivore) Philippe LEGRAIN – Chambre d’Agriculture de la Manche –

http://www.normandie.chambagri.fr/vegetarien/

10 réponses à “Les végétariens en France Groupe Prospective”

  1. 20 05 2011
    BECOT Florence (17:13:29) :

    Pourquoi ni a t-il pas plus de conscience de la souffrance animale ? Pourquoi les végétariens ne sont-ils pas plus respectez ? Je suis dégoutée par le comportement humain, et c’est pour ça que désormais, je préfère de loin la gent animale!

  2. 1 10 2011
    ROUVET (22:39:26) :

    Y a-t-il une différence significative de l’espérance de vie entre un omnivore et un végétariens?
    Des études statistiques existent elles?

    Je pense qu’il n’y a pas de différences importantes. Fréquentant des milieux végétariens et des milieux non végétariens je n’observe pas de différence.
    J’ai le sentiment que si la non consommation de viande peut faire baisser les maladies cardio vasculaire, pour ne parler que de celles là, il y a bien d’autres facteurs dans la nutrition des végétariens qui ne leur permettent pas de démontrer une espérance de vie beaucoup plus longue.

    A mon sens, si la viande, à l’évidence est un fléau dans l’alimentation humaine, la cuisine est sans doute pire que la consommation carnée seule.

    La transformation des denrées alimentaires par la cuisson ou même seulement le mélange d’ingrédients, mêmes naturels et d’origine végétale, est sans doute la plus grande cause de la dérive alimentaire des hommes. Si la cuisine, ou les arts de la table n’existaient pas il serait impossible à l’homme de se nourrir de produits carnés. Ainsi la question ne se poserait à personne.

    Toutes les raisons d’ordres éthiques, confessionnelles ou religieuses, ou par compassion pour le règne animale, sont de très mauvaises raisons pour devenir végétarien et mieux végétalien.

    Si il ne cuisine pas, l’homme est végétalien. Point.

    Un cochon ça pue. Une chèvre ça pue. Une vache ça pue. Un chien ça pue.
    Et bien moi tout ce qui ne sens pas bon à mon odorat je ne le mange pas.
    L’homme est le seul animal qui transgresse cette loi. Tous les autres animaux reniflent leur nourriture avant de la manger.

  3. 11 10 2011
    Auban (15:51:16) :

    Je suis tout à fait d’accord avec Florence (ci-dessus). Ce n’est pas les animaux qui sont « bêtes » – c’est nous qui sommes la seule espèce stupide, cruelle, génocide etcétéra.

  4. 26 01 2012
    Laurène (21:55:33) :

    The results of an evidence-based review showed that a vegetarian diet is associated with a lower risk of death from ischemic heart disease. Vegetarians also appear to have lower low-density lipoprotein cholesterol levels, lower blood pressure, and lower rates of hypertension and type 2 diabetes than nonvegetarians. Furthermore, vegetarians tend to have a lower body mass index and lower overall cancer rates.

    Si vous savez un minimum lire anglais, je vous invite à revoir vos sources…
    Peu importe de toute façon, la principale raison d’être végétarien est souvent éthique ! Elle ne concerne que peu la santé (bien que de plus en plus…)

  5. 23 02 2012
    France (10:25:54) :

    Bien sûr que la principale raison pour devenir végétarien est la compassion envers le monde animal!!!!! quoi d’autre???? Malheureusement cela ne semble pas être très répandu en Europe et j’espère que cela changera. Mais comme tout est basé sur le fric on nous ne nous parle jamais de la souffrance animale dans les médias, de peur de faire de l’ombre aux sociétés agro-alimentaires… c’est lamentable!

  6. 20 06 2012
    Marina (23:40:29) :

    Bonjour à tous !

    Lorsque je suis devenue végétarienne, j’ai effectivement été surprise par le peu de personnes françaises participant à cette bataille.
    Ce que je trouve bien dommage. Aujourd’hui, la société nous force, nous les Hommes, à consommer des aliments que nous ne choisissons pas. Disons le clairement, la majorité de la population ignore tout de la provenance de la viande qu’ils mangent.
    La plupart ne se rend pas compte qu’en achetant les produits des abattoirs, ils encouragent la continuité de ceux ci… Mais il faut arrêter de se dire que rien n’est de sa faute, que l’animal est mort et qu’il doit être consommé ! Non !
    J’encourage toute personne, qui se serait rendue compte de la gravité de la situation, et qui serait prête à se battre face à cette souffrance du monde animal…
    En quoi notre vie serait-elle prioritaire à la leur ?

    C’est bien dommage qu’il n’y ai que si peu de personnes végétariennes/végétaliennes en France, car il est bien rare qu’une occasion de pouvoir discuter avec l’une d’entre elles s’offre à moi…

    En ce qui me concerne, j’ai adopté le végétarisme à 14 ans, il y a donc maintenant un an.
    (Le fait que je n’ai que 15 ans excuse mes nombreuses maladresses de français …)

    J’aimerais maintenant vous poser une question, y aurait-il, dans le forum une personne qui serait devenue végétarienne/végétalienne, assez tôt, comme moi ?

    Marina.

  7. 26 05 2013
    virgy (16:57:15) :

    Bonjour, je cherche des groupes de musique ou chanteur, danseurs ou autre genre de spectacle, pour l’organisation de concert/spectacle pour la défense animale. le but etant : sensibilisation, information, support à de vrais groupes militants ( je ne sais pas si certains connaissent Sea Shepherd par ex).
    Je suis une végétarienne très motivée et qui veut faire bouger le monde :)

  8. 21 08 2013
    Regis (22:05:34) :

    J’ai 63 ans et je suis végétarien depuis l’âge de 22 ans, ce qui fait plus de 40 ans. Au départ j’ai commencé parce que je faisais de l’aiki-do et que mes copains m’ont convaincu que c’était meilleur pour la santé, surtout pour l’endurance à l’effort physique : nous mangions principalement des céréales complètes, qui sont des sucres lents.
    Je ne regrette pas mon choix, à 63 ans j’ai la pêche. Je fais du sport (aujourd’hui même, je suis allé faire un jogging avec mes enfants) et depuis 40 ans, je n’ai jamais eu besoin de prendre le moindre médicament. L’année dernière, je suis allé faire une analyse médicale complète, ils n’ont rien trouvé pour le moment : après ça il faudra qu’on m’explique ce qu’on entend exactement par « carence » en ce qui concerne le régime végétarien.
    Si ça vous intéresse, j’ai mis une vidéo sur Youtube qui s’intitule « comment se nourrir sainement pour pas cher ».
    Je suis content aussi de constater qu’on n’est pas obligé de tuer pour survivre.

  9. 25 01 2015
    wettle (14:23:46) :

    Bonjour !
    Végétarienne de naissance par respect de toute vie animale des animaux par sensibilité pour eux et j’affirme être en bonne santé même « excellente » et le plaisir de manger est différent de celui des carnivores car les respect des animaux prédomine et de ce fait il n’y a aucune supériorité de l’humain sur l’animal mais bien au contraire !
    Je considère les animaux comme mes frères mes soeurs et suis admirative de constater à quel point ils sont merveilleux splendides attendrissants émouvants et surtout très intelligents ce sont des personnes animales juste différentes de l’humain mais certainement pas inférieures !
    Je suis en phase avec les animaux et me retrouve en eux car ils n’ont aucune cruauté méchanceté calculée tout est dans le naturel !
    Je rêve vraiment du jour où les humains ouvriront leurs coeurs leurs conscience s’ils en ont une pour certains afin que les élevages intensifs industriels en batterie les abattoirs et boucherie n’existeront plus !
    Que ça doit être triste comme vie que de ne pas se soucier de la souffrance des animaux de la cruauté barbarie perversité et j’en passe de l’homme à leur encontre car les animaux sont bien plus riches que nous ils ne demandent rien juste de pouvoir vivre en paix tranquillité à être reconnus et respectés en tant que personnes animales par l’humain !
    A tous les carnivores les mangeurs de viande avant d’acheter « la viande de la honte de la souffrance » réfléchissez…………… et dites vous qu’avant d’être un « morceau de viande » dans votre assiette c’était un animal beau sensible intelligent un animal qui ne demandait qu’à vivre paisiblement et non à être exploité torturé persécuté dans les pires des horreurs par « des monstres humains des bourreaux » !
    à méditer…………
    La vie humaine n’est absolument pas supérieure à la vie animale juste différente !

  10. 25 01 2015
    wettle (14:33:41) :

    Végétarienne depuis toujours par sensibilité par respect des animaux et de toute vie animale je tiens à affirmer être en excellente santé et en accord avec moi même en refusant de cautionner d’alimenter toutes les horreurs les cruautés dont sont victimes les animaux.
    Très proche des animaux en harmonie avec eux je ne comprends toujours pas que l’on puisse continuer à tuer les animaux en vue « de se nourrir » sachant que l’on se nourrit parfaitement bien sinon mieux sans être « complice » de tous ces élevages intensifs industriels de la honte !
    Une vie animale vaut une vie humaine il n’y a pas de supériorité humaine sur les animaux !
    ces préjugés sont dépassés depuis fort longtemps et si l’on se dit « humain » il me paraît impensable de fermer les yeux et tolérer l’enfer le calvaire des animaux élevés « juste pour le plaisir de l’homme » !
    Cela fait longtemps que je ne vois plus le côté humain de telles horreurs et les animaux n’ont pas à être exploités torturés massacrés juste « pour l’homme » !
    Réfléchissez……..
    Vous aimez votre chien votre chat alors cessez de manger leurs frères !

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde