• Accueil
  • > (RAISONS DU VEGETARISME) Pourquoi végétarien ?

(RAISONS DU VEGETARISME) Pourquoi végétarien ?

L’être humain est du point de vue anatomique complètement différent des carnivores…

Des études menées sur l’évolution humaine ont révélé que nos ancêtres étaient végétariens de nature. La constitution du corps humain n’est pas adaptée à la consommation de viande. Ceci fut démontré dans des travaux d’anatomie comparée par le Docteur G. S. Huntingen de l’université de Columbia. Il fit remarquer que les carnivores avaient un intestin grêle et un gros intestin courts. Leur gros intestin a la caractéristique d’être rectiligne et lisse. En revanche, les intestins grêles et gros intestins des animaux végétariens sont longs. Comme la viande est pauvre en fibres et riche en protéines, l’intestin absorbe rapidement les éléments nutritifs. C’est pourquoi les carnivores ont un intestin plus court que les végétariens.

Les êtres humains, comme les animaux végétariens, ont à la fois un petit et un gros intestin. La longueur totale de nos intestins est d’environ huit mètres et demis. L’intestin grêle est replié plusieurs fois sur lui-même et ses parois sont convolutés, non pas lisses. Comme ils sont plus longs que ceux des carnivores, la viande que nous ingérons reste plus longtemps dans nos intestins. Par conséquent, cette viande peut se putréfier et produire des toxines. Ces toxines ont été mises en cause dans le cancer du colon et elles fatiguent également le foie qui a justement la fonction de se débarrasser des toxines. Cela peut causer une cirrhose et même le cancer du foie.La viande contient beaucoup de protéine urokinase et d’urée qui surchargent les reins et peuvent endommager leurs fonctions. Il y a quatorze grammes de protéine urokinase dans un steak de cinq cents grammes. Si l’on met des cellules vivantes dans un liquide de cette protéine, leur fonction métabolique se détériore. Par ailleurs, la viande ne contient ni cellulose, ni fibres, et une carence en fibres peut facilement entrainer de la constipation. Tout le monde sait que la constipation peut peut provoquer un cancer du rectum ou des hémorroïdes.Le cholestérol et les graisses saturées que l’on trouve dans la viande provoquent des maladies cardio-vasculaires, cause première de mortalité aux États-Unis.Le cancer est la deuxième principale cause de mortalité. Des expériences montrent que la viande grillée ou rôtie contient une substance chimique (Méthylcholanthrène) fortement cancérigène.

La plupart des gens pensent que la viande est propre, que nous pourrions en manger en toute sécurité, que des inspections sont faites dans toutes les boucheries. On tue, chaque jour, pour la vente, bien trop de bovins, de porcs, de volailles, etc. pour que tous subissent un examen. On peut très difficilement vérifier si un morceau de viande est cancérigène, sans parler de contrôler chaque bête. En général, l’industrie alimentaire se contente de couper la tête qui présente une anomalie ou de couper la pâte atteinte de maladie. Seules les mauvaises parties sont retirées ; le reste est vendu.Le Professeur J.H. Kellogg, végétarien célèbre, dit  » Quand on mange de la nourriture végétarienne, on n’a pas à s’inquiéter de savoir de quel genre de maladie étaient atteints les végétaux. Le repas n’en est que plus gai ! « 
Autre source d’inquiétude : des antibiotiques, des drogues telles que stéroïdes et hormones de croissance sont ajoutées à la nourriture des bêtes ou directement injectées dans les animaux. On dit que les personnes qui mangent ces animaux font pénétrer ces drogues dans leur corps. Il est possible que les antibiotiques contenus dans la viande diminuent l’efficacité des antibiotiques destinés à soigner les maladies humaines.
Certains pensent que le régime végétarien n’est pas assez nourrissant. Le Professeur Miller, chirurgien américain établi à Formose depuis quarante ans, a fondé un hôpital dans lequel on ne sert que des repas végétariens, aussi bien aux membres du personnel qu’aux patients. Le professeur Miller dit : » La médecine que nous apporte la science moderne s’est considérablement améliorée, mais elle ne peut soigner que les maladies. L’alimentation, en revanche, peut nous maintenir en bonne santé.  » Il fait remarquer que  » la nourriture végétale représente une source d’alimentation plus directe que la viande. On mange des animaux, mais la base alimentaire des animaux que nous mangeons est d’origine végétale. La plupart des animaux ont une vie courte et ils ont pratiquement les mêmes maladies que l’homme. Il est fort probable que les maladies de l’homme proviennent de la consommation de chair d’animaux malades. Pourquoi les gens ne se nourrissent-ils donc pas directement à partir des végétaux ?  » Le Professeur Miller dit que les céréales, les légumes secs et les légumes verts nous apportent tous les éléments nutritifs dont nous avons besoin pour rester en bonne santé.

La plupart des gens ont idée que les protéines animales sont supérieures aux protéines végétales, considérant les premières comme des protéines complètes et les secondes comme des protéines incomplètes. En vérité, il existe des protéines végétales complètes. De plus, on peut combiner des aliments incomplets en protéines pour créer une alimentation complète.

En mars 1988, l’association américaine de diététique déclara :  » Notre point de vue est que les régimes végétariens sont sains et suffisamment nutritifs s’ils sont bien équilibrés. « On croit, souvent à tort, que les mangeurs de viande sont plus forts que les végétariens. Or, d’après une expérience conduite par le Professeur Irving Fisher de l’université de Yale sur 32 végétariens et 15 mangeurs de viande, les végétariens se montrent plus endurants que les mangeurs de viande. Il demanda à ces personnes de tendre les bras le plus longtemps possible. Le résultat est clair : sur les 15 mangeurs de viande, seules 2 personnes restèrent les bras tendus plus de 15 minutes ; par contre, sur les 32 végétariens, 22 réussirent à tenir plus de 15 minutes, dont 15 plus de 30 minutes, 9 plus d’une heure, 4 plus de deux heures et un végétarien garda les bras tendus plus de trois heures.
Beaucoup de coureurs de fond suivent un régime végétarien avant les compétitions. Le Docteur Barbara More, thérapeute spécialisée dans le végétarisme, accomplit la performance de courir pendant 180 kilomètres en 27 heures et 30 minutes. Cette femme de 56 ans qui battît les records d’hommes plus jeunes dit :  » Je veux être un exemple pour prouver qu’en suivant un régime complètement végétarien, on bénéficie d’un corps fort, d’un esprit clair et d’une vie plus pure. « 
Une alimentation végétarienne apporte-t-elle assez de protéines ? L’Organisation mondiale de la santé recommande un apport en protéines représentant 4,5 pour cent des calories journalières. Dans le blé, 17 pour cent des calories viennent des protéines, 45 pour cent dans le brocoli et 8 pour cent dans le riz. Avoir une alimentation riche en protéines sans manger de viande est très simple. Par ailleurs, on évite toutes les maladies causées par une alimentation trop riche en graisses (maladies de cœur, cancers… ). Le végétarisme est vraiment un choix supérieur.

On a déjà prouvé la relation entre la consommation de viande ou d’aliments d’origine animale riches en graisses saturées et les maladies telles que maladies de cœur, cancer du sein, cancer du colon et crise cardiaque. Un régime végétarien pauvre en graisses a souvent permis d’éviter, voire de guérir des maladies telles que calculs rénaux, cancer de la prostate, diabète, ulcères de l’estomac, calculs biliaires, irritation intestinale, arthrite, gingivite, acné, cancer du pancréas, cancer de l’estomac, hypoglycémie, constipation, diverticulose, hypertension, ostéoporose, cancer des ovaires, hémorroïdes, obésité et asthme. A part la cigarette, il n’est rien de pire pour la santé que le fait de manger de la viande.

mouton.jpg

27 réponses à “(RAISONS DU VEGETARISME) Pourquoi végétarien ?”

1 2 3
  1. 30 05 2010
    maud (20:37:24) :

    je n’en peu plus de voir ses pauvre annimeaux tuer pour le plaisire de sais etres humain degoutant!

  2. 26 06 2010
    Jessica (11:55:36) :

    Végetarienne depuis bientot 5 ans maintenant,je rencontre toujours des difficultés a expliquer mes choix alimentaires.Mes interlocuteurs croit trop que la viande est bonne pour leur santé,leurs enfants(croissance) et que si c’est comme ca c’est que c’est bon pour eux,que les autorités ne les laisseraient pas se nourrir de poison,mais se sont des abrutis endoctriné dans un systeme « croire se qu’on me dit ».Les habitudes alimentaire de ces gens me font penser a un grand remake du silence des agneaux.
    Les repas de famille sont toujours un supplice pour moi,je les voit se delecter de viandes dégoulinante de chimi sans se dire que c’était un morceau d’être vivant,et parfois meme plus humains qu’eux.
    Tout ca me fait peur.
    « Tant qu’il y aura des abattoirs ,il y aura des champs de bataille »
    L.Tolstoï

  3. 25 08 2010
    peter (15:44:08) :

    JUSQU’À Maintenant j’etait omnivore et , je l’avoue , ayant une préférence pour la viande .
    cette article a confirmer ce que j’avais récemment découvert en lisant un livre , que l’être humain n’est pas fait pour être carnivore.
    en sachant cela et en m’efforçant de ne pas manger du viande(et en ayant une famille déjà presque végétarien ). je vous informe avec plaisir que je me joindre bientôt au Monde des Végétariens.

    mes remerciement pour l’article et ses auteur.

  4. 2 09 2010
    S. (07:38:33) :

    Bizarrement, je connais quelques personnes qui ce sont retrouver avec un très gros manque de Fer dans leurs sang, tellement qu’il fallait suivre une diète à la lettre. Celle qui s’occupe de leurs alimentation en teneur en Fer leurs à prescris une liste à suivre, et dans cette liste il fallait manger du foie et beaucoup de viande….

    Alors, j’avoue être un peux perturber ???? Pourquoi ne pas prescrire autre chose alors si que ce n’est pas que la viande…

    Moi j’aimerais tellement ça devenir Végétarien mais je n’y arrive jamais, je ne trouve rien, déjà que je ne suis pas fan de la viande. Dernièrement je ne vais pas très bien, beaucoup de gens me disent que peut être que je suis en manque de Fer vue que je ne mange pas beaucoup de viande, alors je trouve ça bizarre….. Je mange quand même assez de fruits et de légumes mais bon, je mange toujours la même chose et ça devient soulant..

  5. 14 10 2010
    allo (21:49:06) :

    @S.

    Les légumineuses (particulièrement les lentilles et le tofu) et les noix contiennent beaucoup de fer. Consomme-les avec des aliments riches en vitamine C (genre après ton repas tu peux manger une pomme).

  6. 20 01 2011
    Bernard Bordas (19:04:18) :

    Voilà 40 ans maintenant que je suis végétarien.
    je suis éducateur sportif professionnel et je donne plus de 20 heures de cours par semaine.
    je suis en pleine forme.
    http://lemondedesartsmartiaux.perso.neuf.fr/
    A 53 ans, je donne en fin de journée d’entraînements, un cours d’acrobaties, suivi d’un cours de lutte .
    Loin de rendre malade, le végétarisme est la clé d’une vie en pleine santé.
    Comme je le montre dans ce clip video afin de prouver les bienfaits de cette façon de se nourrir:
    http://www.dailymotion.com/video/x95h8h_nutrition-ninja-sous-titre-anglais_sport

  7. 20 05 2011
    BECOT Florence (18:43:13) :

    Pourquoi des abrutis me traitent de débile ou pire que ça! tout ça parceque je suis végétarienne ? je ne peux plus l’accepter, ça me fait très mal ! En plus je ne suis pas spécialement végétarienne pour ma santé, mais surtout pour le respect de toutes ces pauvres créatures qui se font assassiner par millions dans ces camps de la mort! Je supporte de moins en moins le monde humain! SVP, répondez moi, MERCI

  8. 8 06 2011
    concombre (15:43:51) :

    c’est quand meme du grand n’importe quoi cet article. L’urée en grande quantité dans les viandes, le test du bras tendu mais quelle marrade sans rire ! Allez bon vent les végératiens

  9. 17 06 2011
    le renne (16:44:35) :

    végétarien, pas végétarien….. est ce que vous ne pensez pas que chacun est libre de faire ce qu’il veut.
    Depuis la nuit des temps, l’homme se nourrit de viande, est ce qu’il faut changer ça? demandez à un lion de ne plus tuer les gazelles et de se nourrir d’herbe fraîche, c’est la loi de la jungle…..
    Maintenant je suis d’accord qu’il faut améliorer les conditions de la courte vit des animaux élevés pour être mangé et aussi leur condition d’abattage.
    ET un peu de respect et de TOLÉRANCE les uns envers les autres.
    je mange de la viande mais je refuse de manger du cheval (je monte à cheval) et je n’empêche personne d’en manger et qui somme nous pour se croire mieux que les autres et se permettre de les juger.
    Merci

  10. 24 08 2011
    Caoned (02:09:27) :

    @ le renne
    Pour vous répondre, non je ne pense pas que chacun soit libre de faire ce que bon lui semble. De la même manière que nous ne sommes pas libre de mettre fin à la vie d’un autre humain, nous ne sommes pas libre de choisir de cautionner une industrie injuste.
    Certes « depuis la nuit des temps l’homme se nourrit de viande »; mais, pour vous répondre encore une fois, oui je pense que nous devrions changer ça. Une pratique ne se justifie pas par son ancienneté. Nous avons procédé à l’esclavage durant d’interminables siècles; pour autant nous ne le légitimerions pas aujourd’hui par ce seul fait. Une pratique est bonne ou mauvaise en elle-même.
    Pour le troisième point que vous abordez : il s’agit de ce qu’on appelle communément « l’alibi de la prédation ». Je vous invite à lire ce qu’en a écrit Peter Singer, par exemple (disponible sur google). Mais un point crucial : la différence fondamentale qu’il y a entre un lion et un humain réside dans le fait que le premier, contrairement au second, ne peut être tenu pour responsable des actes qu’il commet, car il n’est pas en mesure de se représenter les différentes opportunités qui s’offrent à lui. En philosophie, on dira de lui qu’il n’est pas un agent moral (tout comme les bébés humains, par exemple), au sens où ses actions ne peuvent faire l’objet d’une évaluation morale. Ainsi, pour cette raison entre autres, nous ne pouvons justifier nos pratiques par le fait que le lion mange la gazelle. D’ailleurs, rares sont les domaines où nous décidons de prendre exemple sur les autres animaux, dont nous tendons plutôt à vouloir nous différencier.
    Vous parlez des conditions d’élevage et d’abattage (n’oublions pas le transport, pour compléter), et jugez que nous devrions nous en préoccuper. Ce à quoi je réponds : certes. Mais le problème fondamental réside dans le fait que nous nous octroyons le droit de considérer les autres animaux comme des ressources – ce qu’ils ne sont évidemment pas. Il n’y a pas de légitimité à élever un porc pour en consommer la chair, que ses conditions d’élevage soient jugées « bonnes » ou non. Il faut éradiquer le mal à la racine et non se contenter de poser un pansement sur une jambe de bois.
    Vous soupçonnez les militants de la cause animale de n’être pas tolérants; mais auriez-vous jugé les anti-esclavagistes d’époque, qui militaient pour l’abolition de l’esclavage, d’être « intolérants » ? Toutes les pratiques ne sont pas bonnes; et il peut être légitime de se battre contre certaines, même si cela va à l’encontre de la liberté juridique de ceux qui les perdurent.
    Vous ne mangez pas de viande de cheval; très bien. Mais quelle différence morale établissez-vous entre un cheval et un porc, par exemple ?
    Enfin, quant au fait que nous nous croirions « mieux que les autres », pour reprendre vos termes, je ne pense pas que ce soit le cas. Nous disons, pour certains, que ce que nous faisons est mieux que ce que d’autres font; mais nous n’en déduisons pas que nous sommes « mieux » que ces autres. Je pense toutefois que ce n’est pas la question et qu’il y a plus intéressant comme débat.

1 2 3

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde