Le chocolat

Préférez le chocolat noir qui a de meilleures propriétés antioxydantes que le chocolat au lait !

chocolat.jpg

On s´interroge sur le rôle bénéfique pour la santé cardiovasculaire que pourrait représenter les flavonoïdes présents dans le chocolat, en particulier l´épicatéchine. Dans une étude publiée dans Nature fin août 2003, des auteurs italiens et britanniques montrent que la consommation de chocolat noir produit effectivement une augmentation à la fois dans la capacité anti-oxydante totale et dans le contenu en épicatéchine du plasma mais que ces effets sont réduits de façon importante lorsque le chocolat est consommé avec du lait ou si du lait est incorporé au chocolat pour constituer du chocolat au lait. Le lait semble donc interférer avec l´absorption des anti-oxydants du chocolat in vivo et pourrait donc annihiler les effets favorables potentiels sur la santé de la consommation modérée de chocolat noir. Afin de déterminer le contenu en anti-oxydants de différentes variétés de chocolat, les auteurs ont pris différents spécimens de chocolat noir et de chocolat au lait préparés à partir du même lot de grains de cacao et ont mesuré leur capacité anti-oxydante totale in vitro. Ils ont ensuite recruté des volontaires en bonne santé et leur ont fait consommer, sur des jours différents tirés au hasard, 100 g de chocolat noir, 100 g de chocolat noir consommé en même temps que 200 ml de lait et 200 g de chocolat au lait. Une heure après cette ingestion, la capacité anti-oxydante totale a été mesurée et trouvée très différente en fonction du type de chocolat. L´adjonction de lait soit pendant l´ingestion, soit au moment de la préparation du chocolat inhibe l´activité anti-oxydante in vivo du chocolat et son absorption. Cette inhibition est probablement due à la formation de ponts secondaires entre les flavonoïdes du chocolat et les protéines du lait qui sont susceptibles de diminuer la biodisponibilité des flavonoïdes et donc les propriétés anti-oxydantes potentielles du chocolat in vivo. Il est vraisemblable que d´autres combinaisons alimentaires peuvent inhiber l´absorption des flavonoïdes et de leurs effets protecteurs. Il est donc important de prendre en compte les habitudes diététiques lorsque l´on fait ce type d´étude.

Serafini M et al. Nature 2003 (Pr Philippe Chanson)

ambitablettechocolat.jpg

Une réponse à “Le chocolat”

  1. 12 01 2010
    EmKha (19:02:02) :

    LES DESSOUS AMERS DU CHOCOLAT

    Six jeunes africains, se 18 à 22 ans, ont raconté l’effroyable condition d’esclavage qu’ils ont connu en Côte d’Ivoire, principal pays producteur de chocolat avec le Ghana. Des ados travaillent »de 5 heures du matin à la tombée du jour », nourris d’ »une seule banane grillée », fouettés « avec des branches de cacaoyer », drogués et enfermés à clé la nuit, vendus une misère pour être corvéable à merci…
    Sur son blog, la courageuse journaliste Doan Bui, qui vient de publier « Voyage au coeur de la planète de la faim », soulève un coin du voile: « 250 000 enfants travaillent sur ces plantations dans des conditions lamentables (utilisation de pesticides sans protection, salaires de misères, cadences de douze heures par jour). La plupart sont des enfants de migrants, issus de la traite d’enfants, destination : la Côte d’Ivoire ».
    Concernant le ghana, on peut lire le témoignage d’Anita Sheth sur le site Infos Santé : les enfants disent qu’ils avaient faim lorsqu’ils travaillaient. ils racontent aussi les longues heures passées sous le soleil, les pulvérisateurs d’insecticide qu’ils devaient utiliser, leur peur d’être piqués.
    Certains de ces enfants disent qu’ils se sacrifiaient pour soutenir leur famille. L’ONG suisse « Déclaration de Berne » a enclenché une grande action à propos de ce scandale qui perdure et dénonce comment l’industrie se cache derrière le financement de projets pilotes qui auraient pour objectif de modifier le comportement des cultivateurs, sans pour autant remettre en question leurs propres pratiques. Six mille Suisses ont signé cette pétition: « Non au chocolat suisse issu du travail des enfants esclaves. » En 2001, les USA avaient tenté de mettre en place des labels anti-esclavage sur les barres chocolatés industrielles mais cela avait provoqué la panique chez les grandes compagnies spécialisées. Néanmoins, le chocolatier Mars, interpellé en 2002, vient enfin d’annoncer sa conversion progressive au cacao de « développement durable » qu’il y aurait toutes raisons de supposer éthique. Mais nous sommes loin du compte.

    Michel Dogna , Pratiques de Santé n°91, juin 2009.

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde