Le faux jambon pour les faux vegans

Le faux jambon pour les faux vegans look5


Dans l’industrie de l’alimentation biologique, et chez un grande majorité de personnes ne consommant pas de viande, une nouvelle tendance fait fureur : les substituts de viande vendus sous des appellations telles que « jambon végétal », « bio mergez 100% végétales » etc.

Cette nouvelle tendance, qui a doucement débuté dans les rayons frais de quelques magasins bio se voit désormais envahir la quasi totalité de ces magasins ainsi qu’un e-shop destinée aux « veggies » et/ou « vegans » souhaitant agrandir leur (triste?) diversité alimentaire.

look6 look10 look7


Mais quel est donc ce besoin de vouloir manger du « vegetarian kebab » ? Quelle est donc aussi cette volonté d’inventer des recettes vegan avec des noms tels que « lasagnes », « sushis », « chili con soja », « gigots d’aubergine à la provençale », « paupiettes aux pignons de pin » ou bien encore des « escargots ».

Pourquoi une liste qui diffuse toutes les semaines sur internet des recettes 100% végétales s’obstine-t-elle à garder et employer des termes se référant typiquement à des plats à base de viande?

look1 look4


Chez beaucoup de végéta*ien-nes et de vegan cette tendance est très présente, cela semble traduire une frustration, une incertitude quant au nouveau choix alimentaire et éthique.

Pourquoi donc devenir végétarien-ne ou vegan pour ensuite aller manger de la « paëlla végétale » ou des tranches de soja ressemblant visuellement, ainsi qu’au niveau gustatif à des aliments 100% issus de la boucherie ?

Les végétariens inconsciemments pas très convaincus, ont ainsi un très bon alibi pour continuer de manger des aliments au bon goût de viande : faire découvrir à leurs amis « carnivores » que les végétariens mangent eux et elles aussi de bonnes choses, aussi goûteuses que la viande.

Ainsi les invités pris au piège ne se doutant pas qu’ils dégustent du 100% vegan, ne se rendent pas compte qu’ils n’ont pas mangé de viande tellement le goût, l’odeur, l’aspect et la texture sont proches de celle-ci.

look2 look8


En toute toute bonne foi, qui peut prétendre que ces aliments ne ressemblent pas à s’y méprendre à de la viande ? D’ailleurs n’est-ce pas aussi pour ça qu’ils ont été mis sur le marché ?!

Etre végan, c’est construire une nouvelle culture, où le « goût » de la viande est bannie autant que la viande et son apparence de cadavre. Ceux et celles qui ont peur d’assumer cette culture nouvelle feraient mieux de se remettre en cause, car leurs hésitations et leurs faiblesses aident l’idéologie de la « viande indispensable. »

Page copiée sur le site libération animale
http://veganrevolution.free.fr/articles1/cultures.html 

16 réponses à “Le faux jambon pour les faux vegans”

1 2
  1. 29 10 2014
    pallanen (18:15:17) :

    Un faux végan??? je vais te redonner la définition d’un végan : (graphie francisée : végane) : C’est un mot qui représente plus un mode de vie qu’un mode d’alimentation. Certains l’appliquent en excluant toute exploitation animale. Par exemple, le végan ne portera pas de cuir, ni de laine ni de soie (et j’en passe).Pour certains, ce mode de vie peut être plus poussé : locavore, impact sur l’environnement minime… ( au Québec, l’office québécois de la langue française préconise l’utilisation de l’expression « végétalien intégral », quoiqu’à l’usage ce terme soit inusité).

    En quoi manger des similis ferais de moi un mauvais végétalien? Ça ne fait AUCUNE souffrance d’animal, ni AUCUNE exploitation… C’est ton un mauvais raisonnement de ta part… J’ai l’impression d’entendre un membre de la PA ! Toujours à tirer dans les pattes des autres! C’est pas parce que tu es VEGAN que tu possèdes LA VÉRITÉ vrai hein? ou alors vérifie l’état de tes chevilles parce qu’elles ont sacrément enflées.

    Si c’est ça être Vegan je préfère continuer à me considérer VGL et éviter autant que possible les produits Monsanto et tous les produits étant tester sur des animaux ou de l’exploitation d’eux de quelques manière que ce soit.

  2. 29 10 2014
    Katzu Pix (19:54:44) :

    J’aime le goût de la viande je n’aime pas tuer pour ca
    J’ai le goût de la viande et j’arrête de tuer pour ca
    il n’y a rien à ajouter.

  3. 30 10 2014
    Marie (01:47:16) :

    Et il est où le problème s’il vous plait ?
    C’est déjà assez gonflant que les omnis s’imissent toujours dans nos assiettes en nous disant ce qu’on devrait manger, si en plus les végé s’y mettent, c’est un tout petit peu déprimant.
    Je ne suis pas vegan parce que je n’aime pas la viande, j’adore ça, tout comme le fromage. Je suis vegan parce que je ne veux pas tuer et faire souffrir pour mon plaisir. En quoi c’est mal de vouloir retrouver ce goût de la viande sans souffrance pour personne ? Et en quoi avez-vous le droit de me dire ce que je devrais manger ou non pour être une « vraie » vegan ?
    Parfois je comprends pourquoi les omnis sont persuadés qu’on est tous chiants.

  4. 6 12 2014
    Emma (21:44:19) :

    Et je rajouterais en plus de tout ces commentaires qui démontrent que les simili ne sont pas inutiles qu’il y a un véritable facteur social. Les similis permettent de garder une vie sociale et même je devrais dire une « paix » sociale dans certains cas parce que la majorité des transitions ne se passent pas bien au niveau de l’entourage.
    Perso, je serais bien contente de participer au barbecue familial cet été avec mes fausses saucisses plutôt que d’être mise à part parce que je ne mange pas de viande. Parce que manger une barbecue constitué uniquement de légume c’est ouvrir la porte aux réflexions « pas bien méchantes » mais qui blessent voire même pour certains aux moqueries.

  5. 6 12 2014
    Personne (21:47:01) :

    Les animaux se fichent pas mal de savoir que ce qu’on mange ressemble ou non aux produits conçus à partir de leur chair, qui sont eux-mêmes totalement transformés pour « désanimaliser le produit » (Je cite une porte parole de l’industrie cunicole.).
    Il y a autant de raisons de se priver des similis que de se priver du chocolat, de gâteaux ou de n’importe quel plat préparé : Oh la la, c’est transformé, ça ne ressemble pas à des végétaux crus !

    Quant au véganisme, c’est le boycott de l’exploitation animale, dans le seul et unique but de revendiquer l’abolition de l’exploitation animale.
    Chercher qui est le meilleur végane, le vrai végane ou le faux végane, c’est un concours de tailles de péniches.

  6. 7 12 2014
    Sgraffite (10:55:19) :

     » être VG pour les animaux et manger de la copie je trouve cela ridicule et sans aucune cohérence »

    Passer le cap de devenir végétalien peut être dur pour des personnes qui sont habituées à manger de la viande depuis des années, et ces substituts sont là pour les aider…

    Quant à devenir végé pour les animaux, il s’agit d’une prise de conscience sur la dure réalité de l’industrie agro alimentaire, et d’un refus de cautionner ce système, ce qui ne veut pas dire que l’on souhaite abandonner le « goût » pour autant.

1 2

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde