Quelques définitions importantes pour bien comprendre les nuances parfois complexes des languages VG

25092008

Vegan , bien plus qu’une mode un état d’esprit !

 » Vegan  » terme anglo-saxon pouvant signifier Végétaliens en francais.
Au delà du choix d’un régime alimentaire végétalien (ni chair animale, ni sous-produit animal : lait, œufs, miel), un vegan évite tous les produits d’origine animale, que ce soit pour ses habits ( exclusion du cuir, de la laine, de la soie…) chaussures, produits cosmétiques, objets divers, agriculture, loisirs… Les vegans n’utilisent donc pas par exemple de cuir, de laine
, de soie, ne soutiennent pas les évenements comme le cirque ou les zoo, et de produits testés sur les animaux.

Les motivations à être Vegan peuvent être :  écologique, politique, religieux, philosophique, éthique….

Le mot vegan (à ne pas confondre avec son homophone, Vegan, « habitant supposé de Véga ») fut créé en 1944 par Donald Watson. Il résulte selon les ouvrages soit de l’abrègement de vegetable, auquel est ajouté le suffixe -an, soit de la contraction de vegetarian. Sa première apparition est attestée dans le journal anglais The Vegan News.
« « Vegetarian » and « Fruitarian » are already associated with societies that allow the « fruits » of cows and fowls, therefore […] we must make a new and appropriate word […] I have used the title « The Vegan News ». Should we adopt this, our diet will soon become known as the
vegan diet, and we should aspire to the rank of vegans. »
Watson (Donald), dans The Vegan News, novembre 1944, tiré de
The Oxford English Dictionary, Clarendon Press, 1991 ; vol. 19.

Sa définition est « personne qui s’abstient de toute nourriture d’origine animale, végétarien strict ». Par extension vegan tend à désigner de nos jours celui qui s’abstient d’une façon générale de produits animaux (viande, œufs, lait, cuir, fourrure…).

Il est généralement traduit en français par « végétalien ». Cependant, certains Français qui refusent le port de cuir ou de fourrure utilisent le mot anglais dans son sens large pour se nommer. C’est ainsi que vegan peut en France se démarquer de végétalien, ce qui explique que Le Grand Dictionnaire terminologique emploie également les termes hypervégétalien, végintégriste (!) et l’expression végétalien intégral pour le traduire. Tout cela ne va pas sans confusions.

Recommandations. Vegan ne devrait jamais être utilisé en France pour qualifier un régime ou de la nourriture, végétalien faisant l’affaire.

Quant à l’utilisation de vegan en français pour définir une personne refusant, en plus de la consommation de produits animaux, le port du cuir, de la fourrure, etc., et l’exploitation animale en général, elle est à déconseiller. Un pis-aller serait la francisation en « végien », la véritable solution consistant à créer un mot, propre au génie de notre langue, qualifiant un comportement incontestablement en voie de développement.
Quelques définitions importantes pour bien comprendre les nuances parfois complexes des languages VG dans w Definitions barre_q14

Le végétaRisme est une pratique alimentaire qui exclut la chair des animaux. La plupart des régimes végétariens contemporains occidentaux incluent le miel, les œufs, le lait et les produits dérivés de celui-ci.

VégétaRien : Système d’alimentation supprimant les viandes et toute chair animale : poisson, fruits de mer…
barre_q14 dans w Definitions

Le végétaLisme : régime alimentaire excluant tous les aliments qui ne proviennent pas du règne végétal ou minéral. C’est une pratique alimentaire qui exclut, comme le végétarisme en général, toute chair animale (viande, poissons, crustacés, mollusques) mais qui rejette de surcroît la consommation des autres produits d’origine animale (œufs, produits laitiers, miel, etc.).

VégétaLien : par respect pour tous les êtres vivants et/ou par compassion pour tout ce qui vit, il refuse en bloc toute exploitation de l’animal.
Par conséquent, il refuse de consommer tout ingrédient d’origine animale.

Comme le végétaRien, le végétaLien ne consomme donc aucune chair animale (bovins, ovins, porcins, caprins, cheval, volaille, lapin, gibier) ni charcuterie, ni poissons, ni coquillages, ni crustacés, ni escargots.

Mais le végétaLien a également exclu de son menu : oeufs, lait, beurre, laitages, fromages, ainsi que les produits de la ruche (miel, propolis, gelée royale).

Toutes les préparations culinaires (plats tout prêts, desserts, glaces et patisseries) contenant ces divers produits sont également proscrites de son repas.

barre_q14







hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde