• Accueil
  • > (ALIMENTATION DES ENFANTS) Bébés végé …

(ALIMENTATION DES ENFANTS) Bébés végé …

… en santé

Lisa Truchon, dt.p nutritionniste

© 2001-2002 www.arttoday.com

Vous êtes végétarien(ne) et vous vous demandez s’il est possible de faire adopter à votre enfant une telle alimentation tout en lui permettant de se développer et de grandir en santé?

La réponse est OUI ! un enfant peut rencontrer ses besoins nutritionnels tout en adoptant une alimentation végétarienne. Les régimes végétariens contribuent au bon développement et à la croissance des bébés et des jeunes enfants, dans la mesure où ils sont planifiés, équilibrés, variés et adaptés aux besoins des tout-petits.

La première année de vie est semblable sur le plan alimentaire chez les bébés végétariens et chez les omnivores (1).L’ordre d’introduction des aliments solides est le même pour eux ainsi que les recommandations alimentaires générales.

Lait maternel

Pour les 4 à 6 premiers mois, le meilleur aliment qui soit pour tous les bébés demeure le lait maternel, aliment qui offre nombreux avantages.

  • Un supplément de vitamine D est prescrit à tous les bébés allaités (omnivores ou végétariens);
  • La maman végétalienne qui allaite devrait prendre un supplément de vitamine B12 (vitamine présente uniquement dans les produits animaux) et selon le cas, d’autres suppléments, selon ses habitudes alimentaires.

Les bébés qui ne sont pas allaités doivent être nourris avec une préparation lactée commerciale enrichie de fer.

Si bébé est ovo-lacto végétarien : vous devez attendre l’âge d’un an avant de passer au lait de vache à 3,25% m.g, car ce dernier ne convient pas aux besoins de bébé avant.

Si bébé est végétalien : la plupart des compagnies offrent des préparations lactées faites à partir de protéines de soya. Il demeure préférable de nourrir votre bébé au sein, pour tous les avantages que cela apporte et aussi s’il y a risque d’allergies alimentaires, car le soya est potentiellement allergène, surtout avant 6 mois.

Chez les bébés végétaliens, il est recommandé d’offrir du lait maternel ou de la préparation lactée jusqu’à l’âge de 2 ans (pour assurer un apport suffisant en énergie, vitamines et minéraux). Les boissons commerciales ou maison de soya, de riz ou de grains ne sont pas des substituts de lait maternel. Leur valeur nutritive n’est pas du tout adaptée aux besoins des bébés.

Attendez au moins 1 an pour offrir de la boisson de soya enrichie. Comme le lait de vache, sa valeur nutritive ne convient pas aux nourrissons avant cet âge.

Céréales

Vers l’âge de 4-6 mois, votre bébé sera prêt à commencer les céréales pour bébés enrichies de fer, qui seront servies quotidiennement jusqu’à 24 mois. Viendront ensuite les légumes et les fruits, suivant les règles habituelles de l’introduction des aliments.

Substituts de viande

C’est généralement entre 6 et 8 mois qu’on introduit les aliments riches en protéines.

Bébé végétalien : il s’agira principalement de purées de tofu et purées de légumineuses (fève soya, lentilles rouges, haricot mungo, fava). Le simili fromage à base de soya peut également être introduit à cette période.

Bébé ovo-lacto végétarien : en plus du tofu et des légumineuses, le fromage et le jaune d’œuf apporteront de la variété au menu. Le blanc d’œuf, à cause de son potentiel allergène, ne doit être introduit qu’à la fin de la première année.

Pour faire les purées, n’utilisez pas des légumineuses en conserve. N’utilisez pas l’eau de trempage ni de cuisson (cela peut causer des gaz et de l’inconfort). Après le trempage, retirez l’enveloppe (pelure) de la légumineuse. Afin de varier le menu, ajoutez différents légumes et herbes aux purées de tofu et de légumineuses.

Les beurres d’arachide et de noix, les noix et graines sont très nutritifs, mais en raison des risques d’allergies alimentaires, vous devez attendre à un an avant de les offrir à bébé.

Boisson de soya

Chez l’enfant végétalien, la boisson de soya enrichie, non allégée (pas faible en gras), remplace le lait de vache. Vous devez attendre au moins un an avant d’en offrir à bébé. Les boissons enrichies contiennent du calcium, des vitamines D, B12 et B2 ainsi que du zinc, éléments nutritifs essentiels. L’emballage doit porter la mention «Enrichie».

  • On ne recommande pas les boissons faibles en gras parce que les enfants ont besoin de matières grasses et d’énergie pour se développer. Lisez bien les étiquettes!
  • Choisissez une boisson non aromatisée pour ne pas habituer bébé au goût du sucre.
  • Les boissons de riz ou de grains ne sont pas recommandées comme breuvage principal, car elles ne fournissent pas assez de protéines et d’énergie.
  • Au bébé végétalien, offrez du lait maternel ou une préparation lactée jusqu’à 2 ans ou jusqu’à ce qu’il boive quotidiennement 3 tasses de boisson de soya enrichie.


Bébé mange une variété d’aliments…vers 9 à 12 mois, il a apprivoisé tous les groupes d’aliments et il mange des repas complets. Voici des conseils qui vous permettront de lui planifier un menu équilibré qui comblera ses besoins nutritifs.

Énergie

Les enfants ont des besoins élevés en énergie pour grandir et se développer. Or, la plupart des végétaux ne sont pas des sources concentrées de calories.

2 à 3 collations nutritives par jour (selon l’appétit) représentent des sources d’énergie importantes. Elles fournissent des éléments nutritifs en quantité supplémentaire.

Chez les ovo-lacto végétariens, le lait à 3,25%, les fromages, le yogourt et les œufs consommés régulièrement apportent une bonne quantité d’énergie de qualité.

Au bébé végétalien, il faudra servir quotidiennement des aliments riches en énergie comme : les avocats (à partir de l’introduction des légumes); les beurres d’arachides et de noix (1 an); les noix et graines ajoutées aux recettes (moulues pour prévenir l’asphyxie; 1 an); le germe de blé (quand bébé mange une variété d’aliments) ajouté aux céréales, compotes, purées de légumineuses. Cuisinez avec des huiles de qualité telles huile d’olive ou canola pour la cuisson et huile de lin ou de chanvre sur les pâtes alimentaires, dans les mélanges ou purées et tartinades de légumineuses et de tofu, dans les vinaigrettes, etc.

Protéines

Une fonction des protéines est la construction et la réparation des tissus corporels. En pleine croissance, les bébés et les enfants en ont besoin de plus proportionnellement à leurs poids que les adultes.

Pour assurer un apport de qualité en protéines, fiez-vous à l’équilibre et la variété. Les repas doivent inclure des aliments de chacun des groupes ainsi que des protéines de différentes sources: soya, boisson de soya et produits du soya, légumineuses (le choix est presque infini!), hummous, tofu, noix et graines et beurres de noix et graines, produits laitiers et oeufs (selon le cas).

Servez des aliments riches en protéines à tous les repas.

Fer

Si bébé n’est pas allaité, choisir une formule commerciale enrichie de fer.

Offrir des céréales pour bébés enrichies de fer jusqu’à 24 mois.

Le fer des végétaux est moins bien absorbé par l’organisme que celui des viandes, volailles et poissons. Pour favoriser son absorption :

Offrir des aliments riches en fer à chaque repas, tels tofu, aliments et repas à base de fève soya et autres légumineuses, légumes verts feuillus, produits céréaliers à grains entiers, fruits secs.

Inclure des sources de vitamine C à chaque repas (orange et son jus, mangue, fraise, kiwi, melons, cantaloup, tomates, brocoli, épinards, poivrons, asperges, chou-fleur, pois mange-tout, etc.). La vitamine C facilite l’absorption du fer par l’organisme.

Vitamine B12

Elle est présente uniquement dans les aliments d’origine animale. Un régime ovo-lacto végétarien équilibré (lait, fromages, yogourt, œufs) permet de rencontrer les besoins en vitamine B12.

Le lait maternel(2) ou la préparation lactée fournit généralement au bébé végétalien quotidienne de boisson de soya enrichie qui comblera ses besoins. la vitamine B12 dont il a besoin. Par la suite, c’est la consommation

Il existe également des aliments enrichis de B12 fabriqués à partir de protéines de soya (ex. : galettes pour burger, viande hachée sans viande, escalopes jardinières, etc.). Encore une fois, il s’agit de consulter les étiquettes…

Pour les bébés qui ne consomment pas d’aliments sources de B12 , un supplément sera nécessaire.

Calcium et vitamine D

L’enfant ovo-lacto végétarien qui consomme ses 3 à 4 portions de produits laitiers par jour satisfait généralement ses besoins en calcium.

Pour le végétalien, la principale source de calcium est la boisson de soya enrichie. 250 ml (1 tasse) fournit autant de calcium qu’une tasse de lait. Les jus d’orange enrichis de calcium, le tofu fabriqué avec sulfate de calcium, les figues, les noix et graines fournissent également du calcium.

En ce qui concerne la vitamine D, 500 ml (2 tasses) de lait ou de boisson de soya enrichie par jour comblent le besoin.

Équilibre, variété, qualité

Voilà le secret pour une alimentation qui permet aux enfants, végétariens ou non, de se développer et de grandir en santé!

Les suppléments de vitamines et minéraux seront parfois nécessaires pour certains bébés et enfants. Plus l’alimentation comporte de restrictions, plus il est difficile d’aller chercher tous les éléments nutritifs essentiels en quantité suffisante. Ceci s’applique également à la maman qui allaite. Une nutritionniste ou votre médecin pourront évaluer les besoins de votre enfant et prescrire, selon les besoins, un supplément de vitamines et minéraux approprié.

Le végétarisme est un mode de vie. On ne s’improvise pas végétarien du jour au lendemain; certaines règles d’or sont essentielles afin de profiter du végétarisme sans mettre la santé en jeu.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste de la nutrition (diététiste/nutritionniste) si vous avez des interrogations au sujet du végétarisme.

Ressources utiles

Carol Timperley, Le Grand livre de bébé végé, Guy St-Jean Éditeur, 2001. (recettes)

Louise Lambert-Lagacé, Comment nourrir son enfant du lait maternel au repas complet, Éditions de l’Homme, 1999.

Louise Lambert-Lagacé, La sage bouffe de 2 à 6 ans, Éditions de l’Homme, 1998.

Louise Desaulnier et Louise Lambert-Lagacé, Diététistes, Le végétarisme à temps partiel,Éditions de l’Homme, 2001.


Références

Hackett A. et al. Is a vegetarian diet adequate for children? Nutrition and Health. 1998; 12 (3): 189-195.

Mangels A.R. and Messina V. Considerations in planning vegan diets: infants. Journal of The American Dietetic Association. 2001; 101(6): 670-677.

Messina M and Messina V., The dietician’s guide to vegetarian diets: Issues and applications, Aspen Publishers inc., 1996.

Messina V and Mangels A.R. Considerations in planning vegan diets: children. Journal of The American Dietetic Association. 2001; 101(6):661-669.

Ordre Professionnel des Diététistes du Québec. Manuel de Nutrition Clinique : Végétarisme. 2000 : chap.3.2.

 

 

 

 

 


(1) Qui se nourrit d’aliments d’origine végétale et animale. 

(2) Chez la maman végétalienne qui allaite et qui consomme suffisamment de vit. B12 (via des aliments enrichis et/ou suppléments).

Informations complémentaires

Produits céréaliers. Entre 6 et 9 mois, offrez à votre bébé de 30 mL à 60 mL (2 à 4 cuillerées à table) de céréales pour nourrissons enrichies de fer, deux fois par jour. Introduisez ensuite de nouveaux produits céréaliers, comme de petits morceaux de pain grillé ou des craquelins non salés. Entre 9 et 12 mois, offrez-lui d’autres céréales nature, du pain de grain entier, du riz et des pâtes.

Légumes. Entre 6 et 9 mois, offrez à votre bébé des purées de légumes cuits, jaunes, verts ou orangés. Entre 9 et 12 mois, passez aux légumes bien cuits et écrasés.

Fruits. Entre 6 et 9 mois, offrez de la purée de fruits cuits et de fruits très mûrs écrasés (comme les bananes). Entre 9 et 12 mois, vous pouvez passer aux fruits frais mous, pelés et coupés en dés, dont vous aurez enlevé les pépins. Vous pouvez aussi présenter des fruits en conserve préservés dans l’eau ou le jus (mais pas dans le sirop).

Protéines. Entre 6 et 9 mois, offrez à votre bébé du tofu, des haricots secs ou des jaunes d’œuf que vous aurez cuits et réduits en purée. Entre 9 et 12 mois, vous pourrez émincer ces aliments ou les couper en dés.

Lait et produits laitiers. À 9 mois, vous pouvez offrir des produits laitiers comme du yogourt (au moins 3,25 %), du fromage cottage ou du fromage râpé. Attendez que votre enfant ait de 9 à 12 mois avant d’introduire le lait de vache entier (3,25 %). Après 12 mois, votre bébé ne devrait pas consommer plus de 720 mL (24 oz) de produits laitiers par jour. S’il prend trop de lait, il risque de souffrir d’anémie ferriprive (un trouble du sang causé par un manque de fer).

Quelle quantité donner à votre bébé
Respectez les indices que votre bébé vous donne. Commencez par lui présenter 1 ou 2 cuillerées à thé et prenez votre temps. Certains bébés ont besoin de goûter à un aliment de nombreuses fois avant de l’accepter. Si votre bébé n’a pas faim, il détournera la tête et fermera la bouche. S’il a faim, il deviendra excité et ouvrira la bouche.

N’incitez jamais votre enfant à manger davantage en imaginant des jeux ou en lui offrant des aliments sucrés. Les bébés qui peuvent respecter leur faim risquent beaucoup moins de trop manger lorsqu’ils seront plus vieux.

En présentant à votre bébé des aliments aux textures variées, il s’habitue à les mastiquer. Il est donc important de varier à la fois les goûts et les textures lorsque vous lui servez des aliments.

Le développement de votre bébé

La fréquence à laquelle le nourrir

Le type d’aliments à lui donner

S’assoit avec de l’aide

de 2 à 3 fois par jour *

les aliments en purée ou écrasés et les aliments semi-solides

S’assoit seul

de 2 à 3 fois par jour*

les aliments de la famille, de petites quantités d’aliments mous en purée, sans morceaux

Rampe

de 3 à 4 fois par jour*

les aliments de la famille, en dés ou écrasés avec de petits morceaux mous; les aliments croquants qui fondent, comme les craquelins de grain entier

Marche

3 repas et 2 collations par jour*

les aliments coupés grossièrement, les aliments plus texturés, les aliments pour tout-petits, les morceaux de la grosseur d’une bouchée, les aliments à manger avec les doigts

*Sans compter le lait maternel, la préparation lactée ou le lait de vache, selon l’âge de votre enfant

L’eau et le jus
Les bébés exclusivement allaités n’ont pas besoin de boire d’eau. Lorsque votre bébé commence à manger d’autres aliments, vous pouvez lui offrir de l’eau de temps à autre.

Les bébés et les enfants n’ont pas besoin de boire de jus. Si votre bébé en boit trop, surtout du jus de pommes, il peut faire de la diarrhée. Le jus peut remplir son estomac et réduire son appétit pour des aliments nutritifs. Trop de jus peut aussi favoriser la carie dentaire chez les tout-petits.

Si vous offrez du jus à votre bébé, assurez-vous de lui présenter du jus de fruits pur à 100 %. Donnez-le-lui toujours dans une tasse, avec son repas ou sa collation. Offrez de l’eau aux bébés et aux jeunes enfants qui ont soif entre les repas et les collations. Limitez la quantité de jus pour qu’elle ne dépasse pas de 120 mL à 180 mL (4 oz à 6 oz) par jour.

Les aliments non recommandés

  • Ne donnez pas aux bébés de boissons ou d’aliments sucrés, comme les bonbons, les boissons gazeuses ou les boissons énergétiques.
  • Ne donnez pas de miel aux bébés de moins d’1 an, à cause du risque de botulisme du nourrisson (un empoisonnement alimentaire).
  • Pour réduire le risque de réaction allergique, évitez d’offrir des blancs d’œuf à votre bébé avant l’âge d’1 an.
  • S’il y a des antécédents d’allergies dans votre famille, vous préférerez peut-être que votre enfant ait 3 ans avant de lui offrir des arachides, des noix (comme les pacanes) ou des fruits de mer.

Comment prévenir l’étouffement

  • Supervisez toujours les bébés et les enfants qui mangent. Ils devraient rester assis.
  • Ne donnez pas d’arachides, de noix ou de maïs soufflé à votre bébé.
  • Coupez en dés ou tranchez les aliments ronds, (comme les saucisses végétales ou les raisins).
  • Râpez les aliments crus, comme les carottes, pour qu’ils soient plus faciles à mastiquer.
  • Retirez les noyaux des fruits.
  • Cuisez les fruits et les légumes durs pour les ramollir.
  • Tartinez les aliments épais, comme le beurre d’arachides, en couche mince sur un craquelin ou du pain grillé plutôt que sur du pain frais.
  • Coupez ou grattez la viande fibreuse et ajoutez-y du bouillon pour l’humidifier.

Les étapes du développement reliées à l’alimentation

Âge

Étape physique

Étape sociale

De la naissance à 4 mois

· Ouvre grand la bouche
lorsque le mamelon touche
le milieu de la bouche.

·
Tète et avale.

· Vers environ 10
semaines, reconnaît
d’où vient le lait.

De 4 à 6 mois

· Augmente sa force de
succion

·
Met les doigts à la bouche.

· Socialise pendant le
boire.

De 6 à 9 mois

· Boit dans une tasse tenue
par un adulte.

·
Mange des aliments mous à
la cuillère.

·
Commence la mastication.
·
Aime tenir les aliments et
manger avec les doigts.

· Aime manger à table
avec les autres.

·
Commence à montrer ses
préférences et ses
dégoûts envers certains
aliments.

De 9 à 12 mois

· Essaie d’utiliser la cuillère.
·
Améliore la prise pour
manger les aliments avec les
doigts.

·
Mange à des heures
régulières.

· Est conscient de ce que
font les autres.

·
Imite les autres.

De 12 à 18 mois

· Attrape et relâche les
aliments avec les doigts.

·
Tient la cuillère, mais
l’utilise avec maladresse.

·
Tourne la cuillère dans la
bouche.

·
Utilise une tasse, mais
maladroitement.

· Veut les aliments que les
autres mangent.

·
Adore se donner en
spectacle.
· Comprend les questions
et les demandes simples
(comme « non »).

De 18 à 24 mois

· Voit son appétit diminuer.
·
Aime manger avec les
doigts.

·
Aime goûter à différentes
textures.

· Se laisse facilement
distraire.

·
Préfère certains aliments.
· Accorde de l’importance
aux rituels.

Une réponse à “(ALIMENTATION DES ENFANTS) Bébés végé …”

  1. 20 11 2014
    C. Hasselmann (10:44:32) :

    Bonjour,
    je suis pédiatre et très intéressée par votre article pour aider les parents végétariens dans la diversification de leur enfant lorsqu’ils ne souhaitent pas introduire de protéines animales.
    Cependant je me permets de vous signaler que vos recommandations ne sont plus à jour. On introduit en effet à présent le maximum de nutriments (et donc allergènes potentiels) entre 4 et 7 mois. Il n’est plus licite d’attendre la fin de la première année pour introduire les oeufs ou le soja.
    J’espère que cette petite contribution pourra vous permettre d’aider encore mieux les parents !
    Cordialement,
    CH

Laisser un commentaire




hafiane slimane |
Centre d'Etudes Cathares-Re... |
spiruline "l'algue bleue au... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3
| walluf-lalonde